les royaumes d'acier Index du Forum

les royaumes d'acier
Un pbf, où comment rassembler un groupe de joueurs qui se disperse.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les différentes ethnies

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les royaumes d'acier Index du Forum -> les royaumes d'acier -> L'univers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adam "Jack" J.
Aka Ménoth Le Législateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 339
Classe: Le Créateur
Niveau: -------------
Race: MJ
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Sep - 21:28 (2010)    Sujet du message: Les différentes ethnies Répondre en citant


LES THURIENS :
 

Certain affirme que le don de magie n’est qu’un jeu de hasard comme un autre, où il s’agit de se convaincre que l’on peut contrôler le pouvoir dont l’on dispose. Il n’est donc guère étonnant que le peuple de ce qui était autrefois connut sous le nom de Thuriaz – région alors situé dans la partie la plus occidental du Cygnar, près de la frontière ordique – se soit distingué comme une nation où abonde les ensorceleurs et magiciens puissants. Les thuriens ont le don de travestir la vérité avec subtilités pour obtenir ce qu’ils veulent, qu’il s’agisse de se faire une ou deux couronnes faciles dans la taverne d’un trou perdu, ou d’exécuter une incantation destiné à projeter des éclairs. Sous leur chevelure blonde et leur peau prompte aux rougeurs, se cachent les esprits les plus stratégiques de tout l’Immoren. Ce sont d’excellents élèves, qu’ils apprennent dans les livres où dans les bars.
 

Plus d’un roublard ou d’un magicien à l’esprit vif est d’origine thurienne.  Avec tant de villes portuaires et un afflux constant de marchandises qui vont et qui viennent dans leur région, les thuriens, dont les capacités d’apprentissage ne sont plus à prouver, trouvent facilement du travail dans toutes les branches. De temps à autre, ces jeunes gens plein d’assurance,  attirés par la vie d’aventurier des mers,  finissent par ce retrouver dans l’équipage de quelque sinistre navire ordique, ou pire, enchainés dans les cales d’un navire esclavagiste cryxien. Mais un esprit aiguisé peut être aussi dangereux qu’une fine lame, et bien des thuriens sont devenus pirates où brigands, harcelant les routes terrestres où maritimes de tout l’Immoren. De manière surprenante, au contraire de la plupart des autres cultures, les thuriens ne rejettent pas les lanceurs de sorts. En fait, beaucoup se voient témoigné autant de confiance, sinon plus, que les prêtres de Morrow et de Ménoth. Peut-être faut-il voir là l’influence du dogme des deux religions, imposant une vie codifié, tandis que les thuriens préfèrent vivre dans l’insouciance…
 

 

LES CASPIENS/SULAIS :
 

 

Bien qu’ils aient les mêmes ancêtres, ce n’est pas seulement le fleuve qui sépare caspiens et sulais. Caspia est l’une des plus grandes cités du monde civilisé. C’est un monument à la grandeur de l’humanité, qui a été le phare et le refuge des habitants du sud pendants plus de mille ans. Mais il y a un peu plus d’un siècle, la Cité des Murs a été dévastée, et des milliers de vies ont été perdu quand le frère s’est levé contre son frère au cours d’une guerre sainte qui a eu pour conséquence la naissance du Protectorat de Ménoth et de la cité de Sul. Aujourd’hui, sur la rive caspienne du fleuve Noir, le sancteum de Morrow s’élève à la gloire des Jumeaux, tandis que sur la rive est, les murs de Sul rappellent en permanence la présence de Ménoth.
 

Les caspiens et les sulais sont les peuples les plus abondants de l’Immoren occidentale. En dehors de leurs différends religieux, ils sont très semblables, leurs seules divergences évidentes concernant l’hygiène et les vêtements : même les gens du peuple caspiens ont accès à des éléments de confort simples, inaccessible aux habitants du Protectorat. Les caspiens des régions tempérées ont généralement une peau couleur crème, tandis que ceux du sud ont une peau brune ou cuivrée. Leurs yeux et leurs cheveux sont généralement sombres, et ils sont d’ordinaire sveltes. Rares sont ceux qui sont corpulents, malgré la gourmandise des plus opulents. Les sulais sont encore plus minces et le soleil et le vent de la région désertique les assombrissent encore.
 

Ce sont les différences religieuses mentionnées plus haut qui séparent ces peuples plus que n’importe quelle caractéristique raciale, et en particulier dans l’art et dans la mode. Les caspiens du Cygnar rendaient hommage à Morrow, avec d’innombrables reliques et une architecture richement décorée. Le dieu a joué le rôle d’une muse auprès des artistes et des ingénieurs pendants des siècles, et le Cygnar est sans nul doute le royaume le plus richement décoré, avec ses immenses bâtiments baroques, ses innombrables statuts et portraits de Morrow et de ses divers ancêtres, ses façades rococo, ses dômes en ellipse, et milles autres motifs divins. Les ingénieurs sulais, déterminé à érigé semblable structure pour leur théocratie ménite, s’en sont admirablement sortit avec leurs ressources limitées : le Protectorat ne bénéficie pas d’autant de couleurs et de minéraux que l’autre rive du fleuve Noir.
 

Les caspiens sont très fier de «  leur » Cygnar. De toutes les races de l’Immoren occidentale, ce sont ceux qui ont l’attitude la plus progressiste à l’égard de l’industrie et du mariage de la science et de la magie, et sont également très indulgent envers les membres des autres races et leurs connaissances, les monnaies ou le travail à bas prix qu’ils apportent avec eux. Par contraste, les sulais sont dévots et d’allure modeste pour la plupart, conciliants avec les directives de leurs chefs religieux, dont la politique est peu conciliante avec les caspiens. Il existe encore aujourd’hui une rancune tenace entre les deux peuples, plus prononcé sur la rive orientale du fleuve que sur la rive occidental, et beaucoup pensent que ce n’est qu’une question de temps avant que les deux branchent de cette race ne se jettent à la gorge l’une de l’autre.
_________________
Je n'ai jamais perdu un match équitable... ni joué un.
-Jack


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Sep - 21:28 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Adam "Jack" J.
Aka Ménoth Le Législateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 339
Classe: Le Créateur
Niveau: -------------
Race: MJ
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 17:14 (2011)    Sujet du message: Les différentes ethnies Répondre en citant

LES KHARDES :

Les Khardes  du Khador ont la stature large et la mémoire longue. On dit - souvent parmi les Khardes eux même – que du sang de géant coule dans leurs veines. Ce pourrait bien être vrai.
En vérité leur région est un pays rude où seul survivent les plus forts. Issu des géants ou non, le sang des seigneurs des chevaux Khardes de l’ancien régime coule dans leurs veines. Ils ont une considération qui touche au mysticisme pour leurs animaux de selles, et les cavaliers Khardes sont de terribles adversaires.

Bien que les anciennes valeurs l’emportent sur les idéaux nouveaux, les Khardes n’ont rien contre le fait d’employer de nouvelles compétences et industries pour la Mère-Patrie. Ils préfèrent les haches robustes aux épées, et les arcs aux mousquets, mais cela ne veut pas dire qu’un lourd pistolet resterait inutilisé s’il échouait entre les mains d’un Kharde.

Fiers, pugnaces et patriotes, il est facile d’inciter ces gens à agir pour leur pays, et ils sont nombreux, en particulier dans le nord où un homme ne peut compter que sur lui-même pour labourer et protéger son domaine.  Cette fierté farouche et cette ténacité inflexible, associé à une dose adéquate de leur célèbre rage, font des Khardes des guerriers parfait. Peut être est-ce parce qu’ils pensent qu’ils ont déjà subi le pire durant l’occupation Orgoth. Si tel est le cas, il peut paraitre bien étrange que ces gens aient la rancune aussi tenaces à l’égard des habitants du sud. Que ce soit vrai ou non, n’importe quel Kharde préfère entendre les histoires racontant comment la puissance Karde à fait éclater le joug Orgoth ou narrant la gloire de l’empire Kharde, plutôt que d’écouter les récits de la libération unifié sous l’égide des « traitres du sud ».  
_________________
Je n'ai jamais perdu un match équitable... ni joué un.
-Jack


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Adam "Jack" J.
Aka Ménoth Le Législateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 339
Classe: Le Créateur
Niveau: -------------
Race: MJ
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 17:38 (2011)    Sujet du message: Les différentes ethnies Répondre en citant

LES KOSSITES :

Peu de régions sont aussi sauvages et brutes que le Khador, et rares sont les peuples aussi indomptés que les Kossites. Le peuple du royaume depuis longtemps oublié de Koss est isolé, vivant dans un enfermement relatif parmi les arbres qu’ils semblent personnifier : ils sont grands et leurs membres sont épais comme les branches des chênes du nord, solides comme les forêts hivernales, et aussi farouchement opposés aux intrus que les racines noires aux dangereuses épines. Bien que ce soit les humains les plus grands de l’Immoren occidentale, ils ont un talent inné pour la furtivité, voyageant aussi silencieusement que des spectres dans les sous-bois les plus denses et les branches entremêlées des forêts khadoréennes. A d’innombrables reprises, des intrus ont traversé le territoire des Kossites pour se retrouver criblés de flèches venues des arbres et des fourrés.

Comme les elfes de l’est, se sont les loups solitaires du nord. Les Kossites n’aiment pas être dérangés, même par leurs compatriotes. On les dits peu amicaux et indifférents, préférant l’isolement de leur foyer à l’intérieur des terres aux innovations urbaines de la vie des cités, et leurs petites communautés ne sont composées que de quelques familles. En réalité, ils sont réputés pour leurs conflits, aussi bien internes que contres les peuplades étrangères.

Cependant, ils connaissent bien le pays et c’est pour cette raison que des Kossites font de brillants chasseurs et trappeurs. Ceux qui partent pour le vaste monde finissent généralement en tant que mercenaires, ou s’engagent dans l’armée de la reine comme éclaireurs ou chasseurs d’hommes. Quel que soit la profession qu’adopte un Kossite, on le trouvera là ou les arbres du Khador sont denses, où les racines et les lianes s’élancent pour former d’épaisses murailles d’épines et de piquants… si on arrive à le débusquer.
_________________
Je n'ai jamais perdu un match équitable... ni joué un.
-Jack


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:50 (2018)    Sujet du message: Les différentes ethnies

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les royaumes d'acier Index du Forum -> les royaumes d'acier -> L'univers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com