les royaumes d'acier Index du Forum

les royaumes d'acier
Un pbf, où comment rassembler un groupe de joueurs qui se disperse.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les dieux, Urcaen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les royaumes d'acier Index du Forum -> les royaumes d'acier -> L'univers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Adam "Jack" J.
Aka Ménoth Le Législateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 339
Classe: Le Créateur
Niveau: -------------
Race: MJ
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Sep - 12:51 (2010)    Sujet du message: Les dieux, Urcaen Répondre en citant

"Peu de dieux, beaucoup de croyances" : tel pourrait être la définition de l’état spirituel des Royaumes d’Acier. L’existence des divinités est attestée par de nombreuses manifestations, dont les plus évidentes sont les pouvoirs magiques des membres des divers clergés. Chaque dieu lutte sur Caen (le monde des mortels) au travers de ses suivants, dont il récupère les âmes après leur mort pour guerroyer en Urcaen (le territoire des dieux).

Des dieux humains
Morrow & Thamar
Les humains des Royaumes d’Acier révèrent deux divinités principales. Le prophète Morrow est le seigneur de bonté et de lumière. Sa sœur jumelle, Thamar, est la patronne de l’égoïsme, de la malice et de la perversité. Tous deux commencèrent leur existence comme de simples humains. Mais leur incroyable destinée les mena au travers d’une voie longue et incroyablement difficile à un degré de perfection et de spiritualité tel qu’ils sacrifièrent leurs corps physiques afin d’éclairer le monde de leur lumière spirituelle. Le « voyage » des jumeaux est relaté dans le principal texte religieux des Royaumes d’Acier, le volumineux Enkheiridion.
Malheureusement, au terme de leur voyage commun, le frère et la sœur s’affrontèrent et leurs chemins divergèrent. Morrow prît la voie de l’altruisme, choisissant de guider et de protéger les hommes, les encourageant à suivre le long chemin de la vertu et du perfectionnement que lui-même avait parcouru. Thamar, quant à elle, choisît d’orienter les hommes vers une route toute différente. Elle est la voix qui murmure dans l’ombre, pressant celui qui l’écoute à emprunter la voie de la facilité, à rechercher les biens et les plaisirs terrestres, à privilégier le court terme sans se soucier des conséquences de ses actes.
Il est dit que chaque humain, à quelque unique moment de son existence doit choisir entre les deux voies. Il est dit que les jumeaux visitent chaque individu et le testent secrètement. Ce test, nommé « le Choix » dans les textes sacrés, prend la forme d’un dilemme moral apparaissant généralement tôt dans la vie de l’individu. Rares sont ceux qui ont pu reconnaître ce moment crucial de leurs existences car les manières des dieux sont subtiles et astucieuses. Ceux là sont bénis et deviennent généralement prêtres ou paladins.
Les prêtres de Morrow et de Thamar tentent de suivre les pas des divinités qu’ils révèrent et tentent de franchir les mêmes épreuves que celles rencontrées par les jumeaux durant leur ascension divine. Ceux qui, exceptionnellement, réussissent deviennent des saints et prennent place aux côtés de Morrow ou de Thamar, représentant leurs propres philosophies et leurs propres sphères d’influence. Un prêtre est souvent enclin à vénérer un saint aux préceptes duquel il adhère tout particulièrement plutôt qu’à vénérer l’un des jumeaux aux sphères d’influence plus vastes.
Si le clergé de Morrow est très structuré et possède une riche histoire, la vénération de Thamar est un acte solitaire. On ne verra que rarement un sanctuaire dédié à la déesse et ses prêtres sont discrets quant à leur rôle. Quoiqu’il en soit, les humains des Royaumes d’Acier croient en l’enseignement fondamental des jumeaux : chacun est maître de son propre destin et sa place dans le monde n’est pas fixé à la naissance.

Menoth
Le culte de Menoth est bien plus ancien que celui des jumeaux qui l’a pourtant supplanté au cours de ce dernier millénaire. Menoth est un dieu strict et vengeur. Pour tous les humains, il est le créateur du monde et de tout ce qui y vit. Autrefois, les prêtres de ce clergé formaient la classe dirigeante des sociétés humaines. Mais, le message plus humain et plus tolérant apporté par les jumeaux prît rapidement dans le cœur des hommes et, aujourd’hui, Menoth n’est plus guère vénéré que dans le Protectorat.
Menoth est généralement décrit comme un terrifiant géant masqué, toisant ses adorateurs. Il requiert une totale adhésion à un code de conduite strict. La notion d’ascension divine d’un mortel, centrale au culte des jumeaux, est blasphématoire. Menoth créa l’homme pour le servir.
Quelques prêtres de Menoth, particulièrement rigides et fanatiques, entrent dans les rangs des Scrutateurs, la toute puissante police du culte.

Cyriss
Cyriss, la Vierge Mécaniste, la Maîtresse des Nombres, la Déesse des Rouages est entrée dans le panthéon des dieux de Caen il y a moins de 400 ans, à l’époque où les hommes et les nains commencèrent à construire des machines sophistiquées et découvraient la science des mathématiques. Cyriss ne s’intéresse pas au destin des individus mais supervise les lois naturelles qui gouvernent les domaines de la science et de l’ingénierie. Parfois, elle agit au travers de ses serviteurs quand l’ordre naturel des choses semble menacé. Son apparence est humanoïde sans que l’on puisse dire exactement à quelle race elle correspond.
Ses adorateurs sont humains ou nains, les deux races étant représentées à égales proportions. Pour eux, la compréhension de l’esprit de Cyriss et de la véritable nature de l’univers mène à la divine révélation. On les trouve principalement dans les rangs des ingénieurs, des chercheurs et des savants mais les vrais fanatiques et les prêtres sont fort rares.
Les plus dévoués serviteurs de Cyriss croient que les machines sont sacrées et que ceux qui les construisent et les entretiennent forment la caste supérieure de la société. Certains pensent qu’ils trouveront dans les sciences modernes quelque méthode, quelque algorithme universel permettant de gérer le monde d’une façon efficace – une place pour chacun, chacun à sa place – et qu’une machine divinement construite pourrait superviser la bonne marche d’un monde meilleur.

Des dieux non-humain
Les Pères des Nains

La religion naine est construite autour de la vénération des ancêtres et, plus particulièrement, des Treize Pères fondateurs de la race dont le sang confère à leurs descendants leur légendaire endurance. Leurs descendants les plus directs sont les puissants et respectés Seigneurs de la Pierre qui président encore aujourd’hui au Conclave Nain comme leurs pères et les pères de leurs pères l’ont toujours fait. On dit que leur héritage leur confère une résistance extraordinaire et qu’ils vivent plus longtemps que leurs congénères.
Si chaque Père Nain peut être individuellement considéré comme un dieu, les nains les vénèrent comme une entité indivisible. Néanmoins, chacun a sa propre personnalité, sa propre sphère d’influence, sa propre histoire et ses propres jours de fête religieuse. Il est courant de dire une prière ou de prononcer une malédiction au nom de l’un des Pères Nains en particulier en fonction des circonstances.

Les dieux des Elfes
On dit que les elfes forment la plus ancienne race du monde, qu’ils sont les fondateurs de la première civilisation et qu’ils dominaient autrefois le continent.
Malgré cela, leurs cultes sont fort mal connus. On sait seulement qu’ils seraient tournés vers des divinités incarnant des principes naturels ou élémentaires plutôt que philosophiques.

Le Dévoreur
Le culte du Ver a disparu quand l'humanité menée par le culte de Ménoth renversa ses adorateurs barbares, apportant la civilisation. On murmure cependant que le Grand Ver est encore adoré par des tribus barbares aux rites sanglants, ne souhaitant que la domination du chaos sur l'ordre.

Dhunia, la mère-terre
Le culte de la Mère est encore très vivace chez les non humains. Mère de toutes les races originelles (Ogrun, Troll, Gobbers), Dhunia prône la vie, la paix et l'abondance. On raconte que ses plus fidèles adorateurs sont immortels grâce au pouvoir de réincarnation.
_________________
Je n'ai jamais perdu un match équitable... ni joué un.
-Jack


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Sep - 12:51 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les royaumes d'acier Index du Forum -> les royaumes d'acier -> L'univers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com